Équilibrage des chakras

Equilibrage des chakras

Avant de parler équilibrage des chakras, j’estime nécessaire, pour celles et ceux qui ne savent pas encore ce que c’est et à quoi ils servent, de vous fournir quelques brèves explications.

Ils ne sont ni palpables ni visibles et pourtant, selon la médecine traditionnelle indienne, les chakras jouent un rôle essentiel à notre équilibre physique et psychique. Il suffit que l’un d’entre-eux soit perturbé pour que notre corps et notre esprit, s’en trouvent l’un comme l’autre bouleversés.

Nous les humains, nous avons sept chakras principaux localisés sur notre corps (cf. l’image ci-contre).silhouette noir où sont positionnés les différents chakras des 7 couleurs

Pour les hindous, les « chakras » (« roues » en sanskrit) sont nos centres énergétiques. Ils sont à la base de la médecine ayurvédique, vieille de 5000 ans. Les textes anciens parlent de 88 000 chakras répartis sur tout le corps, mais ils n’en dénombrent que sept majeurs, situés sur une ligne imaginaire suivant le trajet de la colonne vertébrale. D’autres médecines les reconnaissent à leur manière :

  • en Chine, ils sont intégrés dans la pratique de l’acupuncture ;
  • au Japon, ils font partis des traitements et protocoles Reiki ;
  • en Occident, ils correspondent aux méridiens (réseaux des nerfs et des vaisseaux, dont le « chakra » le plus connu est le plexus solaire).

« Aucune dissection ne peut révéler les chakras : ils appartiennent à notre “corps subtil” (ensemble des énergies invisibles du corps humain (aura, qi, chakras, corps éthérique et une partie de l’âme) et distribuent l’énergie fondamentale à certains organes physiques », explique le docteur Janine Fontaine, auteur de La Médecine des chakras (Robert Laffont, 1999).  Selon la tradition indienne, l’énergie circule d’un chakra à l’autre par des canaux invisibles.

« Au passage de ces « roues », le souffle vital se concentrerait en tourbillonnant dans le sens des aiguilles d’une montre pour certains et dans le sens contraire pour d’autres et cela dépend si l’on est un homme ou une femme, remontant du périnée au sommet de la tête. L’énergie doit pouvoir passer librement dans les chakras, sans excès, sans manque ni stagnation. Or, un mal-être, une émotion aiguë, des problèmes anciens non résolus, une mauvaise hygiène de vie ou le stress pourraient les dérégler : les chakras se fermeraient, empêchant ainsi l’énergie de circuler. Pour les hindous, ce déséquilibre favoriserait les maladies. »

Équilibrer ses chakras, au travers de quelques séances de Reiki, contribue donc à prévenir ou à soigner certaines maladies. En tant que praticien Reiki, je peux procéder à un Byosen (processus de « scan ») sur votre aura (enveloppe subtile se trouvant à environ 20 cm de votre corps) et ainsi déceler les fuites éventuelles d’énergie vitale. Le fait de « reboucher » les trous de votre aura et de relancer chaque chakra, permet de vous recharger en énergie et d’harmoniser le corps et l’esprit pour un équilibre parfait.

Pour illustrer ces propos, prenons le cas d’une personne qui aurait subit une amputation du pied. Le chirurgien ayant admirablement fait son travail, les chaires sont correctement cicatrisées. Malgré cela le patient, qui peut alors jouir à nouveau de la vie avec ou sans prothèse, se plaint toujours de son pied qu’il n’a plus… De notre point de vue, la raison est simple. Le corps physique a bien été traité et recousu mais le corps éthérique quant à lui, existe toujours. D’où, un « mal » persistant de la présence d’un pied qu’il n’a plus. Après une séance localisée ou deux de Reiki, le corps éthérique sera reformé à l’image physique du nouveau corps et le patient n’aura plus cette sensation désagréable d’un membre manquant.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *